Moods

L’imparfaite, oui c’est moi

cropped-img_7576.jpg

Ah la fameuse crainte de la page blanche… Je dois vous dire que je suis novice en blog, mais je me lance dans le grand bleu…

D’abord, anecdote rigolote, lorsque j’ai voulu intituler cet espace : « le blog de l’imparfaite », j’ai découvert que c’était le site d’une revue érotique… Euh la je me suis dit, très peu pour moi, je suis trop prude pour cela.

Mais venons-en au pourquoi.

Cela fait plusieurs années que murit en moi cette idée de création de lieu d’expression, d’abord pour le goût de l’écriture, puis pour l’envie de partager… Oui mais quoi, que pourrais-je moi, cette jeune femme (oui jeune, parce qu’au cas où vous ne le sauriez pas, 40 c’est le nouveau 30) « normale », à la vie classique, pourrait avoir à raconter de plus que les autres…

Ah oui les complexes, ce manque de confiance qui sont toujours là. Et puis un jour, se pointe par le bout de son petit nez la maternité. L’enfant, le rôle de maman qui change tout, l’équilibre de vie qu’on s’était à peu près construit, ces modes de fonctionnement, de protection, cette groooosse couche de protection qu’on avait bâtit autour de soi, et bien s’écroule, tout d’un coup, miette après miette.

On oublie tout, c’est le grand vide ou le trop plein. Tout arrive, tout nous bouleverse, cet amour indescriptible, fort, violent et immédiat et ces doutes, ces fameux doutes qui deviennent presque des certitudes à force de les penser, de se les répéter.

L’entourage, la société qui conseillent, présentent un modèle, un schéma de perfection qu’on devrait tous reproduire…

Et bien moi, c’est à ce moment là que j’ai compris que cette recherche de la perfection, du mode de vie idéal, de cette maternité belle, naturelle, innée, à la limite de la sensualité n’existe pas.

Que cette mère qui se doit en plus d’être présentable, au teint irréprochable, épanouie, fashionable au make-up impeccable, pour moi elle n’existe pas.

Que l’épouse qui doit aussi se montrer désirable, fatale, alors qu’elle pue le vomit, qu’elle n’a envie de rien sauf de dormir et de s’enrouler dans son lit en position fœtale, elle n’existe pas.

Que la working mom, qui se doit d’être méga-organisée, hyper axée sur sa carrière, son évolution professionnelle, rattraper son retard et justifier ses départs impromptus pour cause de fièvre du bébé tant aimé, elle n’existe pas.

Alors un jour, après avoir bien baby-bluser, baby-burner, et ben je me suis dit merde !!!

Depuis des années, j’ai développé des mécanismes pour me montrer bonne élève, Wonder woman, capable de tout parce que c’est ce que cette « putain de société » nous a renvoyé à la figure. Aujourd’hui, je les rejette. Je décide d’appliquer mon propre mode d’emploi qui n’en est pas un d’ailleurs.

Je décide de vivre, de lâcher prise, de comprendre et de complexer…

Oui je vous vois venir, la petite nouvelle après 37 ans d’éducation bienfaisante, elle va pas réussir à tout péter en une demi-seconde, et bien oui c’est vrai !

Mais elle va se montrer au moins ici tel qu’elle est, implacablement, indubitablement imparfaite, en espérant que cela fera écho à d’autres qui se sentent oppressées par le poids du quotidien.

J’y parlerai de mes conflits intérieurs, de mes kilos en trop (beaucoup de kilos), de ma confiance toute cassée, de mon job pas idéal, de mon enfant tant aimé, mais aussi de tout ce qui me permet de tenir au quotidien.

La culture, les amis, l’Homme avec un grand H, et puis le make-up qui cache à merveille mes imperfections, la mode qui permet de rentrer dans des « normes » enfin quand on rentre dans un 36 bien sûr, et puis de déco, de lecture, de tout ce qui enrichit mon quotidien.

N’hésitez pas à commenter je serai ravie de vous lire.

Parce que cette vie, je l’ai voulue, cet enfant, je le chéris chaque jour, et ce quotidien, et ben on va essayer de l’égayer un peu…

A très vite,

L’I.I

4 thoughts on “L’imparfaite, oui c’est moi”

  1. Parfait début! Je crois que c’est l’essence du blogging : se montrer telle qu’on est (en positif, quand même, soyons honnêtes on garde nos tares pour nous ;o)!), et surtout authentiques, sans vouloir être parfaites et tout faire comme chez le voisin. Sinon autant regarder un magazine!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s