Moods

Et elle est où la vie ?

IMG_7592

Bonjour à tous,

Je suis désolée d’avance pour ce post qui ne va pas être très drôle.

J’ai appris aujourd’hui le décès d’une ancienne collègue, dont je n’étais pas particulièrement proche, mais qui m’avait marquée par sa personnalité pétillante, son goût pour l’art, la culture, son amour sans faille pour ses enfants et son mari, et sa curiosité de tout en général.

Elle a perdu son combat contre une longue maladie après plusieurs années d’acharnement, laissant derrière elle ses jeunes enfants.

Loin de moi l’idée, d’étaler ma vie intime ici. Des décès de proches ou de moins proches, on en a tous connus ; on en a tous plus ou moins faits notre deuil (même si je ne suis pas bien sûr de ce que cela veuille dire ou implique)… Mais on continue…

Je veux dire, on continue à vivre bêtement, comme avant, la tête dans le guidon, à se mettre la rate au court-bouillon pour le boulot, le quotidien, les relations entre amis, l’image qu’on donne de soi, ce qu’on pense de nous. Toujours faire des choix de vie, des plans sur la comète, pour plus tard…

Et on oublie, de prendre du recul, d’apprécier ce que l’on a, d’apprécier ce que l’on vit, d’apprécier l’air qu’on respire, le spectacle qu’on a sous les yeux, particulièrement dans notre belle ville de Paris. On perd cette innocence, cette capacité à se réjouir de tout, à embrasser chaque jour, chaque moment, chaque rire.

Et on vit, on survit.

Ce post, je l’écris parce que je veux me souvenir de ce moment précis. Je veux essayer de me rappeler à quel moment j’ai perdu ma capacité à m’enthousiasmer de tout (attention j’aime ma vie et je m’amuse beaucoup), mais je veux surtout la retrouver, un peu chaque jour.

Apprécier les regards bienveillants des inconnus, écouter le rire malicieux de mon enfant, remarquer la barbe blanchissante et non moins séduisante de mon Homme, apprécier les qualités de ma mère, même si notre relation n’a pas toujours été difficile, aimer fort et encore plus fort ma famille, mes proches, leur faire plus de place encore et toujours.

Laisser sa place à la vie, la vraie vie.

L’I.I

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s