Moods

Le Top Five des « Feel good movies » de l’imparfaite

49246

Bonsoir à toutes et tous,

Je dois dire que je vis ces quelque jours une période sans… Aujourd’hui n’a pas dérogé à la règle. Malgré le magnifique temps parisien (culpabilisant car je n’ai pas mis un pied dehors), j’ai zoné, erré, larvé, glandé, et tout les mots de paresseuse en « é » qu’on peut trouver.

Je n’ai absolument rien fait pour sortir de cet état de spleen et de léthargie. Je remercie au passage l’Homme qui a géré sans se plaindre notre petit bout de chou qui elle était en pleine forme.

Alors du coup, j’ai réfléchi quand même à ce que j’aurai pu faire justement pour prendre une grande respiration et relever la tête. Et d’un coup, cela m’est venu. Les « Feel good movies ».

Je suis fan de cinéma depuis très longtemps, pas franchement connaisseuse, mais j’aime me plonger dans toutes sortes d’histoires, d’où qu’elles proviennent, quelles que soient les personnes qu’elles mettent en scène.

Bon, pour mon Top Five, soyons honnêtes pas de film d’auteur. De bonnes grosses comédies américaines, chamallow et charentaises. J’assume totalement… Ces films me font du bien !

 

Number 5 : Drôle de frimousse (ou Funny Face dans la version originale) pour Audrey Hepburn, sa grâce, son style incomparable. Sa bonne humeur et son incandescence me font la jalouser, mais surtout l’adorer et l’admirer, dans ce film qui se déroule en grande partie à Paris, avec Fred Astaire my dears !

Le pitch : Une libraire New Yorkaise férue de philosophie, qui déteste tout ce qu’elle juge « superficiel » et qui rêve de se rendre à Paris, se laisse convaincre par un photographe et une rédactrice d’un magazine de mode de devenir mannequin pour un grand couturier parisien.

Number 4 : Morning Glory : pour la fraîcheur et l’énergie à toute épreuve de Rachel Mac Adams, le caractère exécrable mais attachant d’Harrison Ford, et une Diane Keaton super rigolote et prête à tout. Attention, ça n’est pas un grand film hein ! Entendons-nous bien, mais ça me donne la patate ! Le caractère fonceuse de l’héroïne et son côté everything’s is possible… J’adore

Le pitch : Une jeune productrice est embauchée pour redynamiser et rebooster l’audience d’une émission matinale sur le déclin.

Number 3 : Love Actually : Bon, je ne le présente pas… Film chorale anglais britannique par excellence. C’est LE FILM de Noël que j’aime regarder avec un bon chocolat ou un café latte bien mousseux, qui vous enveloppe de tendresse et de bons sentiments, et moi perso, j’adore ça… J’ai hâte de voir la suite déjà prévue !

Number 2 : Le diable s’habille en Prada : Ah Meryl Streep… respect pour cette actrice à la carrière hors norme, et qui arrive sans cesse à nous étonner. Elle est juste absolument et drôlement détestable, au point que finalement, et ben on arrive pas à complètement la détester… Et Anne Hathaway, sa fraîcheur, cette élégance et sa beauté naturelle (qui ne transparaît pas quand même ici, elle est tirée à quatre épingles les 3/4 du film), et ses tenues, son maquillage à se damner. Je veux être elle !!!

Number 1 : Sex and the City of course ! Probablement parce que j’ai suivi religieusement l’ensemble des saisons de la série culte, j’ai un peu l’impression de retrouver des vieilles copines avec qui j’ai pris des cuites, pleuré, me suis empiffrée de chocolat, et puis grandit. Ces personnages qu’on aime adorer mais qui nous agacent aussi souvent, comme de vraies bonnes copines ! Et la ville de New York, personnage à part entière du film, on a envie d’y aller, de s’y replonger et de visiter chaque endroit un peu comme un pèlerinage. Seul petit hic selon moi : le côté un peu trop « m’as-tu vu de Sarah Jessica Parker » qui passe la moitié du film à changer de fringues en fringues de grands couturiers. Qu’est-ce que je vous disais, elle m’agace, mais je l’adore quand même.

Je n’oublie pas non plus les Bridget Jones et les Harry Potter (oui j’assume, qui me font retomber en enfance), mais il fallait faire des choix !

Bonne soirée à toutes !

L’I.I

5 thoughts on “Le Top Five des « Feel good movies » de l’imparfaite”

  1. Ah Ah, c’est bon ça va, ça n’a rien de honteux! Dans un style différent, quand je pense « feel good », je pense aussi à little sunshine! tu l’as vu? Si non, il faut! Et puis bon, il faut les avoir vus mille fois pour les apprécier, mais rien ne vaut une mille et une fois des bronzés ou du père noel est une ordure ;o)

    J'aime

  2. Le diable s’habille en Prada est un de mes préférés à regarder un dimanche, au lit, pour bien décompresser et ne rien faire.
    Bon, inutile de préciser que c’est la même chose avec Love Actually …

    Des bisous 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s