Famille

Adulte et toujours enfant…

couverture-facebook-noir-et-blanc_02

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler d’un sujet moins léger, qui m’est cher : l’enfance…

Attention, pas de description détaillée et ennuyeuse de mon enfance, ni de théorie psychanalytique sur le sujet (je ne suis pas psy), mais plutôt de l’enfant qui reste en nous à l’âge adulte.

En ce moment, je fais l’expérience de retrouver toute ma famille, éparpillée un peu partout dans le monde. Cela nous arrive généralement une fois par an (la distance géographique étant grande…). Et bien à chaque fois, malgré le fait que je sois une femme mariée, mère de famille, travailleuse accomplie, j’ai toujours l’impression de retrouver la même place dans ma fratrie que lorsque j’avais 10 ans, j’en ai 37 !

Je trouve cela fou que les schémas se reproduisent, que les rôles de chacun restent les mêmes malgré nos vécus. L’aîné garde sa place de sachant, le « vilain petit canard » manquant de confiance en lui se ressent comme tel même si c’est devenu une bombe, la boulotte comme celle qui doit faire attention à sa ligne (même si elle se sent bien dans son corps) la dernière est toujours considérée comme le bébé même si elle approche de la quarantaine.

C’est fou comme ces rôles nous définissent encore des années plus tard. Je trouve cela presque effrayant et je pense que c’est pour cela que je me mets autant de pression en tant que maman.

Je rêve pour ma fille d’une enfance qui ne la « catégorise » pas (c’est utopique je sais, on est en France, on rentre tous dans des cases !), ou qui du moins lui permette de s’affranchir de schémas. Je rêve pour elle d’un enfance qui la remplira de confiance en elle, en l’avenir, et qui l’affranchisse de ses peurs pour aller où elle le souhaitera.

Voilà, c’était ma pensée du soir.

Et vous ? Comment vous sentez-vous aujourd’hui au sein de votre famille.

Amitiés.

L’incorrigible imparfaite.

2 thoughts on “Adulte et toujours enfant…”

  1. Je ressens un peu la même chose ! Et mon homme devient un autre quand il est avec sa mère, c’est fou ! Il a toujours une trouille bleue de son jugement a presque 40 ans… il faut dire qu’elle ne prend pas toujours de gant et n’est pas toujours tendre ! On redevient tous des Enfants face à notre famille il faut croire !

    Virginie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s